Plan de travail 5 Plan de travail 2 Plan de travail 6

Le cimetière Nord est le plus grand de Manille, couvrant une superficie de 30 000 m2, c’est-à-dire toute la partie nord du district d’Abbad Santos.

Depuis trente ans, nombre de sans-abris ont élu domicile dans ce cimetière, construit à l’époque de la domination espagnole, aménageant dans les tombes des logements tout confort. L’eau et l’électricité sont fournies par une entreprise chinoise accréditée par la mairie de Manille. Plus de cinq cents familles vivent dans le cimetière; elles l’ont transformé en un village à part entière, où l’on trouve boutiques, gargotes, terrains de basketball, et même une laverie. Le fait de vivre aux côtés des morts ne semble pas poser de problème.

sciacca_2
sciacca_1

Benito Quinto, chauffeur de taxi de son état, vit dans le cimetière depuis 5 ans; il s'est installé avec sa femme et ses deux enfants dans le caveau de famille.

Au cimetière Nord, il y a toujours des enterrements, surtout le dimanche : c'est alors que des centaines de personnes, parents et amis des défunts, se massent autour de l'entrée, arrivant en Jeep ou à bord d'autobus aux tons chamarrés.

La ville de Manille, responsable de la gestion du cimetière Nord, essaie en vain de mettre un frein à l'occupation abusive des sépultures. Aujourd'hui, le cimetière Nord représente pour beaucoup de gens la dernière chance d'avoir un toit.

Massimo Sciacca

portrait_sciacca
Suivre sur
Voir les archives