Campo Santo

Projections

Du 3 au 8 septembre

21h30

Entrée libre

Les soirées de Visa pour l’Image retracent les événements les plus marquants de septembre 2017 à août 2018.

Les soirées de Visa pour l’Image retracent les événements les plus marquants de septembre 2017 à août 2018. Chaque soir, du lundi au samedi, les projections débutent par une « chronologie » retraçant deux mois d’actualité de l’année écoulée. Sont ensuite développés différents sujets et points de vue liés aux faits de société, aux conflits, ceux dont on parle et ceux que l’on tait, aux différents constats de l’état du Monde. Visa pour l’Image propose aussi des « rétros », retour sur des faits ou des personnalités majeurs de l’Histoire. Les différents prix Visa pour l’Image sont également remis lors de ces soirées.

Du 5 au 8 septembre, elles sont retransmises en direct au Théâtre de l’Archipel qui sera également un lieu de repli en cas d’intempéries.

Au programme de cette édition 2018 (liste non exhaustive et sous réserve de modifications) L’actualité de l’année sur tous les continents : guerres, crises, politique, insolite, sport, culture, science, environnement…

Le conflit en Syrie, en Irak, au Yémen. Réfugiés et immigration dans le monde. Rétrospective Paolo Pellegrin. Visa pour l’Image a 30 ans : souvenirs. Réchauffement climatique, surpêche industrielle, disparition des récifs coralliens. États-Unis : débat sur les armes à feu. Violences au Mexique.

Et puis des sujets en Afghanistan, Irak, Turquie, Iran, Soudan du Sud, Bolivie, Mexique, Grande-Bretagne, Philippines, Corée du Nord, Jordanie, Venezuela, Ukraine, Chine, Indonésie, République démocratique du Congo, Liberia, Abkhazie, France…

Hommage à Laurent Troude, Bobbi Baker Burrows, Daniele Tamagni, Abbas, Shah Marai, David Douglas Duncan, et tous les photographes qui nous ont quittés cette année..

Somewhere West of Lonely: My Life in Pictures, de Steve Raymer (Indiana University Press). Le monde, ses bonheurs et ses tragédies à travers le regard humaniste d’un photographe du National Geographic.

Upstate Girls: Unraveling Collar City, de Brenda Ann Kenneally (Regan Arts). Au cœur de la ville de Troy, symbole d’un déclin industriel dévastateur, ces habitants se montrent et se livrent sans concession.

Undocumented: Immigration and the Militarization of the United States-Mexico Border, de John Moore (powerHouse Books). Un travail photographique de dix ans sur l’immigration clandestine latino-américaine vers les États-Unis, vue des deux côtés de la frontière.