Plan de travail 5 Plan de travail 2 Plan de travail 6

Lauréat·e : Visa d’or humanitaire du Comité International de la Croix-Rouge (CICR) 2022

Réalisé entre août 2020 et mai 2022, ce reportage met en lumière la crise migratoire dans le nord de la France. Après des années de transit à travers d’innombrables pays, de nombreux migrants qui ont fui la guerre ou des catastrophes naturelles se retrouvent à Calais. Ils passent alors des semaines dans des camps de fortune sur la côte française, à espérer pouvoir rejoindre leur destination finale, le Royaume-Uni.

aldoumy_calais009.jpg
aldoumy_calais026.jpg

Après avoir payé environ 3 000 euros par personne à des passeurs, ils embarquent à bord d’un canot pneumatique équipé d’un tout petit moteur, et tentent de traverser la Manche illégalement pour atteindre l’Angleterre afin de commencer une nouvelle vie.

Le 24 novembre 2021, le naufrage d’un canot gonflable transportant des migrants faisait 27 morts au large de Calais. Ce drame n’a cependant entraîné aucune inflexion des politiques migratoires sécuritaires qui, selon de nombreux observateurs, en sont pourtant la cause. Entre le début de l’année 2021 et la date de ce naufrage, 31 500 migrants ont traversé la Manche depuis la France pour se rendre au Royaume-Uni. Depuis le Brexit qui a entraîné une sécurisation accrue du port de Calais et de l’Eurotunnel que les migrants empruntaient en se cachant à bord de véhicules, les tentatives de traversée en embarcations légères sont devenues très fréquentes. Mais cette traversée est périlleuse et il est à craindre qu’après la Méditerranée, la Manche ne devienne un nouveau cimetière à ciel ouvert.

Sameer Al-Doumy

Sameer Al-Doumy

portrait_al_doumy_loic_venance.jpg
© Loïc Venance
Suivre sur
Voir les archives

Exposition suivante

Mstyslav Chernov, Evgeniy Maloletka Marioupol, Ukraine

maloletka_ukraine_042.jpg