Plan de travail 5 Plan de travail 2 Plan de travail 6

Des voyages à travers le monde, Alexandra Avakian en a effectué de nombreux depuis ses premiers pas de photojournaliste à Haïti en 1986. Une route qu’elle s’est tracée très tôt, largement influencée par un amour de l’image hérité dès l’enfance d’un père cinéaste qui partageait généreusement sa passion avec sa progéniture. C’est précisément la mort de ce père aimé, un an après ses véritables débuts dans la profession, qui l’a renvoyée à ses poignantes origines russo-arméniennes, frappées au coin de la persécution et de l’exil, profondément marquées aussi par une vibrante obstination à résister et à survivre qui devait mener les grands-parents paternels aux États-Unis. Et ce sont les traces de cette mémoire familiale qu’elle n’a depuis cessé de traquer dans son objectif.

avakian_muslimworld_001.jpg
avakian_muslimworld_011.jpg
avakian_muslimworld_008.jpg
avakian_muslimworld_043.jpg
avakian_muslimworld_010.jpg

Conflits civils, souffrance des déracinés, découvertes de charniers, luttes pour l’indépendance sur fond d’opposition religieuse… Alexandra Avakian a assisté, pour le compte de Time et du National Geographic, aux plus grands bouleversements de la fin des années 1980 et du début des années 1990, qui sont plus que jamais au cœur des enjeux cruciaux de la politique internationale. Que ce soit Gaza où elle vécut au moment des accords d’Oslo (1993) et où elle suivit Yasser Arafat, la Somalie pendant l’opération américaine Restore Hope (1992), les Républiques d’Asie centrale la même année, ou encore l’Iran où elle a pu photographier une vie quotidienne pourtant très surveillée (1998). Dès novembre 2001, peu après les attentats du 11 septembre donc, elle se lance dans une exploration en profondeur de la communauté musulmane aux USA. Une enquête sur le Hezbollah, un an avant la guerre du Sud-Liban de l’été 2006, vient clore ce carnet de route d’une histoire fragmentée et toujours en mouvement qu’Alexandra Avakian nous restitue, dans toute sa violence, certes, mais aussi parfois à travers un quotidien qu’elle a elle-même vécu et qui l’éloigne d’une compréhension manichéenne du monde.

Robert Pledge, Contact Press Images

Livre « Windows of the Soul: My Journeys in the Muslim World » par Alexandra Avakian, éditions Focal Point-National Geographic, 2009.

Alexandra Avakian

portrait_avakian.jpg
Voir les archives