Plan de travail 5 Plan de travail 2 Plan de travail 6

Édito du président de l'Association Visa pour l'Image - Perpignan

par Renaud Donnedieu de Vabres

Le 6 mai 2020, au cœur de la crise sanitaire, l’État, la Région, le Département, la Mairie de Perpignan et l’ensemble des équipes de Visa pour l’Image ont uni leur énergie et décidé, unanimement et avec enthousiasme, que l’édition de 2020 de Visa pour l’Image aurait lieu. Cette promesse est tenue.

Je suis extrêmement fier de cette mobilisation qui tranche avec l’esprit de défaite et de repli. Visa pour l’Image et tous ses partenaires publics et privés sont plus que jamais aux côtés des photojournalistes, témoins engagés d’une actualité malheureusement toujours plus violente et brutale. Ce métier si difficile et hélas souvent précaire est pourtant indispensable au débat démocratique à travers les valeurs fondamentales qu’il défend : la liberté d’expression et d’information, le respect du pluralisme, l’exigence humaniste.

La ville de Perpignan, riche d’une foisonnante diversité, est de ce fait l’écrin naturel de Visa pour l’Image dans lequel le travail des photojournalistes entre en totale résonance. Près de vingt expositions se tiendront ainsi, comme chaque année, dans les lieux historiques de son patrimoine.

Cette année, le rayonnement du festival s’amplifiera grâce à un dispositif numérique innovant exceptionnel. Les projections du Campo Santo qui malheureusement ne pourront pas avoir lieu, pour des raisons de sécurité sanitaire, seront diffusées chaque jour par voie numérique et relayées grâce à la passion de chacun sur de nombreux réseaux sociaux à travers le monde.

Je souhaite que nombreux soient les visiteurs des expositions pour lesquelles toutes les précautions requises par la conjoncture sanitaire seront prises.

Puissent tous ces passionnés du photojournalisme de cette édition 2020, physiques ou virtuels, ressortir porteurs d’un message de paix et de fraternité.

Renaud Donnedieu de Vabres