Plan de travail 5 Plan de travail 2 Plan de travail 6

Ocean Soul est une histoire d’amour. Une histoire de découverte et d’espoir. Une histoire qui débute avec la révélation d’un petit garçon qui aime la mer : « J’avais toujours voulu explorer les océans et j’ai compris comment faire : en utilisant un appareil photo. » Grâce à une détermination sans bornes couplée à la créativité, au travail acharné et saupoudré d’un peu de chance, ce garçon, c’est-à-dire moi, allait réaliser son rêve en écrivant plus de vingt articles pour National Geographic. Mon ouvrage Ocean Soul et l’exposition qui y est consacrée sont pour moi l’occasion de dévoiler une sélection de photos qui racontent l’océan et montrent un monde fait de beauté et de mystère, un monde menacé mais aussi porteur d’espoir, qui pourra retrouver sa santé pourvu que les soins nécessaires lui soient accordés.

01.jpg
11.jpg
21.jpg
38.jpg
003.jpg

Pendant mes 30 ans de carrière, dont 10 000 heures passées sous l’eau, j’ai exploré les océans du monde entier, équipé de mon appareil photo, racontant les histoires des animaux et des écosystèmes tels que je les voyais, d’après les expériences que je vivais. Huit mois par an, j’étais sur le terrain, dans des récifs de corail aussi bien que sous la banquise. Pour certaines missions, j’ai dû vivre au fond de la mer en saturation pendant 7 jours, plonger à plus de 100 mètres en utilisant un mélange de plusieurs gaz et je me déplaçais aussi bien à motoneige qu’en dirigeable. J’ai pu observer une incroyable variété de faune marine – des baleines géantes aux poissons minuscules, chacun avait son histoire à raconter. Bien que ma passion ait toujours été de rendre hommage à la beauté de la faune marine, je me suis également intéressé, ces dernières années, aux difficultés que subissent les océans de la planète, car je voulais que mon histoire soit plus complète. L’océan est attaqué de toutes parts et doit faire face à la surpêche, à la pollution, au réchauffement et à l’acidité. Comme la plupart de ces phénomènes se passent sous l’eau, ils sont peu connus et peu compris. J’ai senti qu’il était de mon devoir d’utiliser mes photos pour révéler ces problèmes au grand jour. Mes travaux de conservation m’ont valu plusieurs prix internationaux, ce qui a déjà permis de protéger certains écosystèmes et certaines espèces marines. La photographie est un puissant agent de changement car la prise de conscience entraîne souvent l’espoir. Ce que je préfère dans mon travail, c’est prendre des photos qui évoquent l’essence même d’un animal, qui fait ressortir sa force vitale, l’énergie qui en émane et qui définit chaque être individuel. J’essaie d’utiliser cette énergie pour prendre des photos qui sont plus qu’une trace, qui capturent cet instant précis, l’instant où l’esprit d’une créature est saisi dans un mélange de lumière, de mouvement et de grâce. Ocean Soul décrit ces forces individuelles qui vivent dans l’eau et émergent de l’océan pour former un tout. C’est également ainsi que je me vois : une âme océanique ayant passé la plupart de ma vie à courir après ce rêve et sans cesse emporté par la force des marées.

Brian Skerry

Brian Skerry

portrait_skerry.jpg
Suivre sur
Voir les archives