logotype-visa-line logotype-visa-line logotype-visa-line

Édito : 30 ans ! Déjà ? Ou seulement ?

par Jean-François Leroy

Flash-back. Nous sommes en 1989. La première édition de Visa pour l’Image. Peu ou pas de légendes, pas de titres aux expositions, le tout un peu bricolé, mais avec plein d’enthousiasme et de passion. Les premières soirées au Palais des Rois de Majorque, avec ces fichues diapos sous verre qui condensent l’humidité, en créant des auréoles toujours surprenantes… Une première édition, mais déjà un succès d’estime. Nous sentons que le concept peut prendre, qu’il y a une vraie place pour les professionnels de la photo de presse. Les agences sont à leur apogée. Nous devons, nous allons grandir.

Quelques années plus tard, nous avons 7 ans. L’âge de raison. Étonnés d’être encore là, avec un succès qui ne se dément pas. Puis, nous avons eu 10 ans. Et puis 15. Et puis 20, 25… 30 aujourd’hui. Pas tout à fait une vie, mais presque une moitié.

D’abord, remercier celles et ceux qui sont là depuis le premier jour. Ceux qui nous ont rejoints la deuxième année. Tous les autres. Les équipes, les complices, sans oublier la fidélité de certains partenaires, institutionnels ou privés, qui nous accompagnent depuis tant de temps. Allez, remercions même ceux, rares, qui nous ont lâchés. Tous nous ont permis de grandir. Et le public, bien évidemment, qui s’est étoffé, qui nous accompagne fidèlement.

L’idée de départ, elle n’a pas changé. Faire redécouvrir des photographes un peu oubliés, confirmer des talents, et permettre à des jeunes photographes de se faire connaître. Il suffit de regarder la liste des quelque 840 expositions que nous avons produites pour se rendre compte à quel point nous n’avons pas changé, depuis 1989. Pas changé ? Pour certains, c’est un reproche. Pour nous, c’est une ligne de conduite. Il suffit de voir les projets d’hier et de demain qui se réclament de Visa pour l’Image. Si ce n’est pas une reconnaissance du travail accompli…

Alors avec la même passion et le même enthousiasme, rendez-vous à Perpignan.