Plan de travail 5 Plan de travail 2 Plan de travail 6

De 1990 à 2001, le photographe Kai Wiedenhöfer a vécu et travaillé dans les territoires occupés par Israël. Parlant l’arabe, il s’intéresse de près au Moyen-Orient et se passionne pour ses habitants dont il s’efforce de comprendre la mentalité.

Les Palestiniens ne tardent pas à l’appeler Habib al-Shaab, ou “ami du peuple”. Ils se livrent à lui, et lui ouvrent les portes d’un univers dont on parle en général en abusant de stéréotypes.

wiedenhifer_1
wiedenhifer_2

Les photos de Kai se distinguent par la proximité entre le photographe et son sujet. Elles racontent le quotidien des enfants, des femmes et des hommes, des victimes et des combattants de l'Intifada, la lutte acharnée contre l'occupant. "Une paix parfaite" se veut l'expression des espoirs et des désespoirs des habitants d'une région où ne régnera la paix que lorsque la compréhension mutuelle y aura fait son chemin.

Né en Allemagne en 1966, Kai Wiedenhöfer suit des études de photojournalisme à l'école Folkwang, à Essen, et étudie l'arabe à Damas, en Syrie. Rejoignant ensuite l'agence Lookat basée en Suisse, il travaille au Moyen-Orient à partir de 1989. Il reçoit de nombreuses distinctions pour son travail, dont la plus récente est la Médaille d'Excellence Leica, la Bourse Alexia et le World Press Award.

Kaï Wiedenhöfer

wiedenhifer.jpg
Suivre sur
Voir les archives