logotype-visa-line logotype-visa-line logotype-visa-line

Depuis 2000, année de mes premiers pas journalistiques, Gaza n’a connu aucune période d’accalmie durable. L’enchaînement des crises m’a amené à prendre un appareil photo et à commencer ma (véritable) carrière de photojournaliste en 2002 avec l’Associated Press.
Dans la bande de Gaza, toute la souffrance, la douleur, la faim, les conflits, la pauvreté et la tristesse sont pris au piège sur un territoire de 360 kilomètres carrés, l’une des zones les plus peuplées du monde avec plus de deux millions d’habitants.

Gaza a traversé deux intifadas et trois guerres contre Israël qui ont causé d’énormes dégâts dans tous les domaines, et souffre encore aujourd’hui d’un blocus imposé depuis 2007.
Mais en dépit de toutes les souffrances qu’ils endurent, les habitants de Gaza ont une incroyable volonté de vivre et ne baissent jamais les bras, faisant preuve d’une résilience exceptionnelle. Malgré le manque de services de base tels que l’électricité et l’eau potable, ils continuent de lutter, infatigables, sans jamais désespérer.
J’ai pour Gaza une passion sans limites, et la passion de raconter son histoire. Chaque fois que j’essaie de m’en éloigner, une force irrésistible m’y ramène, cherchant encore et toujours à prendre la photo manquante, une image plein cadre de Gaza.

Khalil Hamra

Khalil Hamra

portrait_hamra_mohammed_dahman.jpg
Bahaa Zidan
Suivre sur
Voir les archives