logotype-visa-line logotype-visa-line logotype-visa-line

La photojournaliste d’Associated Press, Anja Niedringhaus, était l’une des plus courageuses, douées et qualifiées de sa génération. Elle a été tuée par un policier afghan le 4 avril 2014.

Un acte insensé qui prive le monde d’une personne qui n’avait pas son pareil pour raconter une histoire à l’aide d’un appareil photo. Son regard et son esprit ouverts ainsi que la compassion envers ceux qu’elle photographiait se reflètent dans ses clichés. L’enthousiasme et la bonne humeur d’Anja étaient contagieux, même dans les moments les plus sombres. Elle était toujours partante pour les reportages les plus difficiles et faisait preuve, à chaque fois, d’une ténacité à toute épreuve.

Pour elle, témoigner était un véritable devoir.

Elle compensait les risques encourus pendant ses missions difficiles en couvrant les grands événements sportifs mondiaux. Il n’était pas rare alors de la voir relier plusieurs appareils pour saisir les athlètes pulvérisant des records ou remportant les grands tournois de tennis.

C’était une photographe polyvalente dont le talent lui a valu une multitude de récompenses : un prix Pulitzer, le prix du Courage dans le journalisme décerné par la Fondation internationale pour les femmes dans les médias, une bourse Nieman à l’université de Harvard, et sa désignation comme membre du jury du World Press Photo.

Anja Niedringhaus a publié un livre rassemblant ses différents travaux, accompagné d’une exposition. Elle continuera de vivre à travers ses photographies et restera un exemple à suivre.

Santiago Lyon

VP & Directeur de la photographie Associated Press

Anja Niedringhaus

portrait_niedringhaus.jpg
Voir les archives