Plan de travail 5 Plan de travail 2 Plan de travail 6

Voter pour cette exposition

Voter pour cette exposition

Lauréate de la Bourse Canon de la Femme Photojournaliste 2020

Le terme honorifique « hafiz » désigne la personne qui connaît le Coran par cœur, car quiconque mémorise l’intégralité du saint livre et se conforme à ses enseignements sera récompensé par Allah et accédera à un rang élevé au paradis. La pratique remonte à une époque où l’illettrisme était répandu et le papier et le parchemin très onéreux. En tant que gardien du Coran, de ses 604 pages et 6 236 versets, le hafiz participe à la conservation et à la transmission du texte. La mémorisation des versets est une tradition qui remonte au temps du prophète Mahomet et se pratique de génération en génération depuis bientôt 1 500 ans. En Turquie, il existe des milliers d’écoles de mémorisation du Coran, dont de nombreuses réservées aux filles âgées de 8 à 19 ans. Elles y consacrent trois ou quatre années de concentration, de discipline, de dévotion. Une fois ces études accomplies, la plupart des jeunes filles se marieront et fonderont une famille, mais elles garderont toujours en mémoire chaque parole du saint livre.

cimen_hafiz_029.jpg
cimen_hafiz_019.jpg

Mon reportage montre le quotidien dans ces écoles coraniques pour jeunes filles au cours de leur apprentissage pour devenir hafizas : leurs études, mais aussi les entorses aux règles et les moments de divertissement. Le récit de leurs expériences individuelles constitue un journal de bord. Par le biais de ces photographies, je cherche à donner une voix à ces jeunes femmes, qu’elles puissent s’exprimer, apporter leur point de vue, et ainsi éviter toutes distorsions de la réalité ou fausses interprétations. Je me suis efforcée de proposer un aperçu des cœurs et des âmes de ces jeunes filles, d’éclairer cette expérience que moi-même et ma sœur jumelle avons vécue il y a dix-huit ans. Ma sœur et moi avons commencé nos études à l’école coranique à l’âge de 12 ans, et c’est ce qui m’a permis de révéler ce monde secret, inconnu. Mon projet suit le parcours de ces élèves pour devenir hafizas et montre qu’elles gardent elles aussi leurs rêves et le même esprit d’aventure que toutes les jeunes femmes de leur âge. Commencé en 2017, Hafizas est mon premier projet à long terme. Grâce à la Bourse Canon de la Femme Photojournaliste, j’ai pu enrichir le projet avec du contenu et des images.

Sabiha Çimen

Sabiha Cimen

portrait_cimen.jpg
Voir les archives

Exposition suivante

Paolo Woods, Arnaud Robert Happy Pills

woods_happypills_005.jpg