Plan de travail 5 Plan de travail 2 Plan de travail 6

Grand Prix CARE du Reportage Humanitaire 2009 soutenu par sanofi-aventis

Dans une grande partie du monde, les briques sont encore façonnées à la main. En Asie, Amérique latine et Afrique, les enfants creusent l’argile qui servira à faire les briques à l’aide de pelles, de pioches et d’alènes. Après avoir mélangé l’argile avec de l’eau et obtenu la bonne consistance, on utilise des moules en bois pour donner forme aux briques. Quand elles sont sèches, les ouvriers, pieds nus, les portent sur leur dos ou sur leur tête.

catalanogonzaga_care_007.jpg
catalanogonzaga_care_003.jpg
catalanogonzaga_care_009.jpg
catalanogonzaga_care_008.jpg
catalanogonzaga_care_006.jpg

Les enfants ouvriers travaillent dans des conditions dangereuses, jusqu’à douze heures par jour. Chaque brique pèse près de 4 kilos, et un enfant en transporte mille à deux mille par jour. Le salaire quotidien varie en fonction du nombre de briques manipulées et peut atteindre des niveaux très bas : un dollar pour mille briques. Selon l’Organisation Internationale du Travail (OIT), plus de 40 % des enfants népalais âgés de 5 à 14 ans travaillaient en 2007, soit un total de 2,6 millions. Le Népal compte 29 millions d’habitants. Sa population est très jeune ; l’âge moyen est de 20 ans. Le travail des enfants est présent dans la plupart des secteurs de l’économie, y compris celui de la fabrication des briques.

Luca Catalano Gonzaga

visapourlimage_placeholder.jpg
Suivre sur
Voir les archives