Plan de travail 5 Plan de travail 2 Plan de travail 6

Voter pour cette exposition

Voter pour cette exposition

Plus d’un an après le début de la crise du Covid-19, le constat est indéniable : ce sont les individus qui étaient déjà en situation de fragilité avant la pandémie qui ont été le plus durement touchés par les conséquences économiques et sociales de la crise. C’est le cas en Italie ou en France, et c’est aussi le cas dans les pays les moins développés au monde. Cinq photographes de l’agence MYOP se sont rendus au Bangladesh, au Liban, en Équateur, en Haïti et en Ouganda pour y documenter la situation des réfugiés et déplacés, pour qui la pandémie agit comme une double peine.

Le projet a été produit par l’agence MYOP avec le soutien de la Commission européenne dans le cadre de la campagne #SaferTogether.
Les photographes du projet : Guillaume Binet, Agnès Dherbeys, Olivier Laban-Mattei, Stéphane Lagoutte et Pascal Maitre.

Guillaume Binet

guillaume_binet.jpg
Suivre sur
Voir les archives

Agnès Dherbeys

agnes_dherbeys.jpg
Suivre sur
Voir les archives

Olivier Laban-Mattei

olivier_laban_mattei.jpg
Suivre sur
Voir les archives

Stéphane Lagoutte

stephane_lagoutte.jpg
Suivre sur
Voir les archives

Pascal Maitre

pascal_maitre.jpg
Suivre sur
Voir les archives

Exposition suivante

Olivier Jobard Éthiopie, exils et dérives

jobard_ethiopie_046.jpg