Au cours de ces trente dernières années, l’immigration vers l’Europe n’a cessé d’augmenter, principalement en raison de l’instabilité politique et sociale au Moyen-Orient et en Afrique subsaharienne.

C’est à l’Europe qu’incombe la lourde mission d’accueillir les personnes cherchant un refuge, le Vieux Continent se trouvant à proximité de ces guerres et bouleversements.

Comment les flux migratoires en Europe sont-ils gérés ? Quels sont les stratégies mises en œuvre et les résultats obtenus ?

Aucune mesure n’a été prise pour accompagner la hausse des phénomènes migratoires. Ces dernières années, la réponse de l’Union européenne a davantage été de renforcer les contrôles aux frontières, d’interpeller et expulser les migrants, sans respecter leurs droits fondamentaux. En Europe, ils ne jouissent ni de statut juridique ni d’aides et se retrouvent confrontés au danger, à la violence et à la restriction de leurs libertés. Ces obstacles agissent comme un « filtre » pour sélectionner les résidents potentiels. Seuls les plus déterminés sont récompensés par l’obtention de documents qui n’octroient souvent qu’un titre de séjour temporaire et ne leur accordent pas les mêmes droits que les citoyens européens.

Le long des frontières et dans tous les pays de l’Union européenne se trouvent des camps de réfugiés où des milliers de femmes, d’hommes et d’enfants attendent de découvrir ce que l’avenir leur réservera ; beaucoup ont vécu de terribles épreuves en tentant d’atteindre l’Europe. À l’instar de Dublin II*, les réglementations sur l’immigration ne prennent en compte ni le pays d’origine des migrants ni leur situation et restreignent leur droit à la libre circulation, favorisant ainsi les activités criminelles des passeurs, notamment dans les pays d’arrivée ou de transit.

Réalisé au cours des quatre dernières années, le reportage couvre le phénomène dans la plupart des pays concernés, des portes de l’Europe (Italie, Grèce et Espagne) aux pays de transit (Libye, Tunisie, Égypte, Soudan, Serbie et Bulgarie).

« De là-bas à ici » est un témoignage sur les conséquences désastreuses des bouleversements du monde actuel. L’objectif est de garder une archive visuelle des flux migratoires et de leur gestion pour informer la mémoire collective et expliquer les difficultés et les risques qu’affrontent tant d’individus. C’est un avertissement lancé aux décideurs politiques pour les sensibiliser à cette question et encourager une amélioration des conditions d’accès à l’Europe et d’obtention d’un permis de séjour. Ces politiques devraient créer des voies humanitaires sécurisées pour les personnes fuyant les conflits, la répression et la misère, et leur permettre l’accès à une vie normale et décente.

Ces migrants voient l’Europe comme un paradis, mais la réalité est bien différente. Et le rêve d’une vie meilleure s’évanouit souvent au pied d’une forteresse imprenable.

Giulio Piscitelli

* ce règlement est destiné à identifier dans les plus brefs délais possibles l'État membre responsable de l'examen d'une demande d'asile et prévenir l'abus des procédures d'asile.

Giulio Piscitelli

portrait_piscitelli.jpg
Suivre sur
Voir les archives